Les 5 meilleurs joueurs de volley-ball français !

Qualifiée pour les prochains Jeux Olympiques, en 2020 à Tokyo, l’équipe de France de volley-ball n’est pas la meilleure du Monde, mais affiche des performances solides depuis 20 ans.

Elle a notamment terminé 3ème (2002) et 4ème (2014) de la Coupe du Monde, gagné la Ligue des Nations en 2015 et 2017, ainsi que le championnat d’Europe en 2015.

Ces bonnes performances coïncident évidemment avec l’arrivée d’excellents joueurs. Retrouvez dans cet article le top 5 des meilleurs joueurs de volley-ball français.

Earvin Ngapeth

Fils d’un ancien pro de volley-ball, Earvin a montré dès ses débuts à Tours un niveau extraordinaire. Capable de faire ce que les autres ne font pas, il fait honneur à son prénom. En effet, son père l’a appelé « Earvin » en hommage au basketteur Magic Johnson.

Défrayant malheureusement la chronique pour des faits divers regrettables (violences sur un contrôleur SNCF, harcèlement sexuel au Brésil), il continue malgré tout à afficher des performances élevées, notamment durant son passage à Modène en Italie.

Jenia Grebennikov

Disposant de la double nationalité franco-russe, ce fils de l’ancien entraîneur de Rennes, Boris Grebennikov, est une valeur sûre à son poste de libéro. De 2008 à 2013, il a fait les beaux jours du Rennes volley 35.

Depuis, il a joué deux ans en Allemagne avant de poser ses valises dans la ligue italienne, l’une des plus relevées du Monde. Avec un palmarès impressionnant, il apporte à l’équipe de France son calme et son expérience.

Alors qu’il n’a que 29 ans et plusieurs autres saisons dans les jambes, il est déjà à 263 sélections !

Benjamin Toniutti

À 30 ans, Benjamin est dans la force de l’âge. À un poste de passeur comme le sien, son expérience est un atout majeur. Il a fait ses armes en France avec le club de l’Arago de Sète, avant de partir à l’étranger.

Depuis trois saisons, il évolue dans un club polonais, Ketdizerzyn-Kozle.

Il a participé activement aux derniers titres de l’équipe de France de volley-ball et a été promu capitaine, une fonction qu’il occupe avec brio. Ce statut sera encore porté lors des prochaines sélections, alors que ces dernières sont déjà supérieures aux 300.

Kévin Le Roux

Les connaisseurs de volley-ball suivent ce physique impressionnant depuis plusieurs années déjà. Longiligne, ce géant de 2.09 mètres a déjà joué plus de 100 fois avec l’équipe de France.

Attaquant central, sa taille est un allié de premier ordre pour passer le rideau défensif et voler au-dessus du filet. Après des débuts à Cannes, il a la bougeotte puisqu’il a pris l’habitude de faire un club par saison : Piacenza (Italie), Hyundai Skywalkers (Corée du Sud), Ankara (Turquie), Modène (Italie), Moscou (Russie), Rennes, Cruzeiro (Brésil)…

Antoine Brizard

Si le capitaine Toniutti est le passeur titulaire de l’équipe de France, son backup est d’excellente qualité. Antoine Brizard, à 25 ans, attend patiemment son heure.

Recalé pour le TQO de 2016, il a depuis la confiance du sélectionneur Laurent Tillie. Ce changement est en partie dû à son évolution de carrière. Après avoir porté sur les épaules un maillot parisien, il joue désormais avec le dernier vice-champion de Pologne, l’Onico Varsovie.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Envie de réagir ?

Passion Volley-Ball